Cherchez dans les archives extensives, tous les articles de 14 février 2012 à maintenant.

Table des Matières

Journal du Médecin de 24/11/2017
 
ACTUALITÉ
e-crash pour l’e-santé

C’est le sentiment de la Société scientifique de médecine générale (SSMG) qui ne cache pas ses doutes de voir échouer le plan e-santé tel qu’il se déploie actuellement. L’argumentaire est issu d’e-crash, initiative qui pointe les problèmes rencontrés par les MG dans l’usage quotidien des logiciels et autres e-services qu’ils sont supposés employer.

Les Drs Devos et Noë plébiscitésTDS : on se calme ? Ou pas

Le Collège de médecine générale a récemment demandé aux MG de postposer toute transmission des données santé de leurs patients inscrits dans un trajet de soins (TDS) à l’Institut supérieur de santé publique (ISP). Raison : la pseudonymisation n’est pas l’anonymisation. La médico-mut de cette semaine a clarifié les choses : il n’y aurait pas de soucis à se faire.

Le SPF–9,8 %Le Pit n’est pas le Smur du pauvre

Quel est le bilan du recours aux Pit en région wallonne ? Quelles sont les perspectives d’avenir de ce dispositif d’aide médicale urgente ? A l’occasion des 10 ans de son Pit, la Clinique André Renard a rassemblé jeudi passé plusieurs centaines de professionnels de la santé pour discuter de l’évolution de la prise en charge des urgences médicales.

L’avis des généralistesOser parler d’agression sexuelle

Dégoûtée par le peu d’écoute reçue alors qu’elle subissait les gestes déplacés d’un infirmier, Marie, alors jeune stagiaire, a décidé de se taire. « La médecine n’est pas encore prête pour aborder ces questions. »

Mauvaise informatisation : quelles solutions ?La révolution Promes

Jusqu’à présent, les outils à disposition pour mener une vraie politique de santé, comme les estimations techniques de l’Inami, étaient plutôt macroéconomiques. On sait peu de choses des déterminants des dépenses. D’où l’intérêt du nouvel instrument de projection et de simulation des dépenses de l’assurance maladie, Promes (PROjecting MEdical Spending). Il se place au niveau microéconomique. Il tient compte de caractéristiques de patients et donc de variables explicatives au niveau des dépenses qui les concernent. On peut parler de révolution.

Le radiologue, cet inconnu

La SBR et l’Absym lancent une campagne d’information pour mieux faire connaître le travail du radiologue aux patients, aux médecins et à la presse. Les deux associations dressent un portrait actualisé du radiologue et réclament une meilleure reconnaissance de la profession.

«Des maisons médicales accessibles partout»

Christophe Cocu, secrétaire général de la Fédération des maisons médicales, explique les enjeux à venir pour les maisons médicales à l’occasion du congrès les concernant, qui a eu lieu samedi dernier. Globalement, les maisons médicales attirent de plus en plus de patients. Beaucoup d’entre elles s’ouvrent à l’acte, certaines passent au forfait. Mais le défi le plus grand est de les rendre géographiquement accessibles à tous les patients belges. Malgré un audit de KPMG commandé par Maggie De Block et « globalement positif », ce type de médecine subit encore les préjugés des instances qui organisent et contrôlent les soins de santé, regrette Cocu.

La FédérationAux sources de l’anhédonie

« Souscrivez-vous à l’idée que l’anhédonie constitue une condition recevable pour pratiquer l’euthanasie ? » Avant le lancement des exposés, plus de deux tiers des quelque 100 généralistes présents au symposium organisé par le Medisch Centrum voor huisartsen (MCH) de Louvain ont répondu oui à la question. Mais quelle fut leur réponse à l’issue de la conférence ?

Engouement pour le Prix du Spécialiste de l’année

Samedi dernier avait lieu la cérémonie de remise du Prix du Spécialiste de l’année, attribué par le journal du Médecin et le GBS. Le lauréat francophone est le Dr Devos, chef du service de réanimation du CHC de Liège et, côté néerlandophone, le Dr Piet Noë, ophtalmologue. Retour en images sur cette première édition.

ÉDITO
Hypocondrie 2.0
CLINICAL UPDATE
Les nombreux défis de la BPCO

PNEUMOLOGIE La méthode diagnostique de référence pour la BPCO reste la spirométrie chez un patient qui est ou a été fumeur, et qui souffre de plaintes chroniques de toux et/ou de production de mucus et/ou d’essoufflement. Mais le CT-scan thoracique joue un rôle de plus en plus important, comment l’explique le Pr Guy Brusselle (UZ Gent).

MÉDECINE
Le sucre à nouveau pointé dans l’aggravation du cancer

ONCOLOGIE Après neuf années d’enquête, des chercheurs belges ont découvert le mécanisme moléculaire qui permet au cancer de profiter du sucre assimilé par l’organisme et de devenir plus agressif. Ce résultat pourrait avoir un impact sur le régime alimentaire des patients cancéreux.

Surveillance hebdomadaire Influenza

EVOLUTION DU POURCENTAGE DE GRIPPES ET D’INFECTIONS RESPIRATOIRES AIGUËS (IRA) TOTALES ENREGISTRÉES PAR LES MÉDECINS VIGIES

Un nouvel espoir thérapeutique

CARDIOLOGIE Innovation récente de la cardiologie interventionnelle, la recanalisation des occlusions coronaires chroniques (OCC) par approche hybride (antérograde et rétrograde) est un nouvel espoir thérapeutique pour les patients souffrant d’une maladie coronarienne sévère. Une première étude européenne randomisée a montré un avantage significatif de cette intervention sur la qualité de vie par rapport au traitement médicamenteux.

Polykystose rénale : faut-il dépister la famille ?

NÉPHROLOGIE La poly kystose rénale autosomique dominante (PRAD) constitue la cause monogénique la plus fréquente d’insuffisance rénale. Sa prévalence oscille entre 1/400 et 1/1000. En l’absence de traitement, la moitié des patients développent une insuffisance rénale terminale avant 60 ans. Qu’en est-il des personnes à risque dans la famille (enfants et autres) ? Est-il souhaitable de les dépister et de les diagnostiquer, même si ces derniers ne présentent pas (encore) de symptômes de la maladie ? Quelles conséquences ce dépistage pourrait-il avoir ? Le corps médical est divisé sur la question, comme en atteste une étude de la néphropédiatre Djalila Mekahli.

MEDIFORUM
Traitements biologiques du psoriasis : trop peu connus

À l’occasion de la Journée Mondiale du Psoriasis, cinq Belges célèbres ont donné le coup d’envoi de la campagne #PasDePso. Le visage parsemé de lésions psoriasiques factices, ils se sont promenés dans les rues d’Anvers et de Bruxelles. Ils souhaitaient ainsi sensibiliser les patients et les médecins au fait qu’aujourd’hui, il ne faut pas faire un pas de plus avec le psoriasis.

GESTION
Anticonformiste

AUTO Mitsubishi lance un nouveau SUV compact au style décalé. Sera-ce assez pour se faire une place sur ce marché très disputé ?

Le lauréat Nobel qui s’intéresse à vous

ÉCONOMIE Loin des travaux inaccessibles à triple intégrale auxquels on songe spontanément, les études récompensées par le dernier prix Nobel d’économie sont d’autant plus compréhensibles par le commun des mortels qu’elles concernent tous les citoyens, consommateurs et investisseurs. Et prennent, dans ce dernier cas, la forme de précieux conseils.

Les cours obligatoires de natation peuvent-ils porter atteinte à la liberté de religion?

DROIT Les cours de sport, dont la natation, dispensés dans le cadre de l’école revêtent une importance pour le développement de la santé des enfants mais aussi et surtout pour leur intégration, le sport étant exercé en collectivité.

WEEK-END
Karen Carpenter : jeûne pour toujours

INTERVIEW Dans un essai passionnant, publié dans la collection Rocks d’Actes Sud dirigée par Bertrand Burgalat, Clovis Goux, journaliste indépendant qui travaille pour Technikart, Lui, L’Obs ou Libé notamment, relate l’anorexie fatale de Karen Carpenter, membre féminin du duo de pop sucré et romantique qu’elle formait avec son frère Richard.

« L’anorexie est une négation du corps »

INTERVIEW Clovis Goux, l’auteur de La disparition de Karen Carpenter, évoque le volet plus médical de son essai.

Le papa pas papa

CINÉMADrôle de père est un film délicat et touchant, dont la paternité revient à Amélie van Elmbt.

Un-père et manque

DOCUMENTAIRELa place de l’homme interroge cinq partenaires sur leur « expérience » de l’avortement…

LaChapelle en religion

EXPOSITION Le Bam de Mons évoque la conversion de David LaChapelle qui, délaissant la pub, a choisi l’art pour religion.

Un bijou d’expo

EXPOSITION Au CID (Centre d’innovation et de design) du Grand-Hornu, une formidable exposition de bijoux du plasticien Patrick Marchal.

Paradise lost

INSTALLATION Dans le cadre d’Europalia Indonésie, le Mac’s présente l’installation de Jompet Kuswidananto, une œuvre dans la ligne du festival, plutôt politique, se référant au passé colonial comme aux attentats de Bali en 2002, dans un pays à la démocratie fragile âgée d’à peine vingt ans, après avoir connu deux longues dictatures après l’indépendance.

Buku buku

INSTALLATION BIS Jacques André présente au Mac’s, dans le cadre du cabinet d’amateur n° 12, une installation impressionnante de plus de 2.500 livres, regroupant ses achats à répétition, effectués principalement à Bruxelles sur une période s’étalant de 2004 à 2017.

JM CLUB
Anne-Marie Schneider, Ritournelle, au MAC’s, Grand-HornuArchipel, Europalia Indonesia 2017, au Musée de La Boverie, LiègeIls admiraient Hitler, portraits de 12 disciples du dictateurPower and other things, Europalia Indonesia 2017, à Bozar, BruxellesDepuis l’au-delà, de Bernard WerberLe Goût des Belges, Le Best of, d’Eric Boschman et Nathalie DernyThe Other Side of Hope, de Aki Kaurismaki
TRIBUNE
Du Prix du Spécialiste à la « violence policière » Manipulation !Les généralistes ont un boulevard devant eux
INSOLITE
Un pansement intelligent contrôlé depuis son smartphone

Des scientifiques américains ont élaboré le premier pansement intelligent capable de libérer des médicaments de manière « dose-dépendante » lorsqu’il est activé par un smartphone. Il pourrait permettre un traitement personnalisé des plaies chroniques mais aussi servir aux soldats blessés au combat.